Salut jeune étudiant insouciant! Tu viens d'arriver à St Fondness, le lycée le plus select d'Hollywood. Tu veux nous rejoindre? Tu te sens d'attaque? Je te préviens juste: Crack Shot Girl est aux aguets et tu ferais mieux de faire attention a ce que tu fais! Elle surveille tes moindres faits et gestes! Au programme: Soirées, sex, cuites, amour, haine, et du travail... un peu! N'hésite plus! Nous t'attendons!



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité ! Le forum n'attend plus que toi alors n’hésite pas à t'inscrire ! Et si tu doutes encore pourquoi ne pas discuter de l'ambiance avec nos membres ? Peut être arriveront-ils à te convaincre ;) PRENEZ EN PRIORITÉ DES AVATARS MASCULINS ! Nos pauvres hommes sont malheureusement en voit de disparition !

Partagez | 
 

 Les jours heureux s'envolent et reviennent ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


☮ Lycéen
avatar

♛ Discussions : 212
♛ Sur HHS depuis : 02/09/2011

MessageSujet: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~ Dim 04 Sep 2011, 5:44 am





Les jours heureux s'envolent et reviennent ~
tout comme les heures passent et s'effacent.



    Fabrice se réveilla soudainement, ses derniers jours avaient étés riche en événements et en rencontres et retrouvailles. Il avait plus vécu en une semaine qu'en une année, était-ce parce qu'il avait décidé de vivre pleinement ou simplement le résultat du destin. Il n'aurait pas pu répondre de son propre chef, un sourire éclaira son visage alors qu'il posait ses yeux sur l'horloge au dessus de son bureau. Il n'était que quatre heure, il avait encore un peu de temps avant le début des cours, il se redressa et s'étira de tout son long avant de prendre une douche rapide et de se changer. Comme à son habitude, un pull cette fois-ci noir avec le blason de St Fondness sur le coeur et un jeans. Il sortie de sa chambre et marcha jusqu'au bâtiment principal.

    A cette heure ci il n’y avait personne dans les couloirs il se contenta donc de marcher mains dans les poches. C’était assez amusant car lorsqu’il était enfant il se demandait souvent à quoi pouvait bien ressembler une école fantôme. Et là il se retrouvait seul dans une école déserte, un silence pesant l’entourer et chacun de ses pas résonnaient dans les couloirs. Il aimait vraiment être seul dans un tel lieu à une telle heure alors il décida de monter sur le toit. Là haut il devait régner un calme absolu que seul le vent pouvait dérangé. Il arriva bien vite devant la porte qui était miraculeusement ouverte, il se contenta de sourire puis il ouvrit la porte. Dès que la porte fut grande ouverte il ressentit une grande rafale de vent sur sa peau. Il soupira d’aise puis posa un pied sur le toit. Tout était très calme ici, il avança un peu puis s’arrêta en plein milieu du toit. Là il s’assit à terre et ferma les yeux, ainsi il pouvait mieux ressentir le calme qui l’entourait.

    Lorsqu’il rouvrit les yeux il ne restait plus que quelque heure avant le début des cours. Il se releva très lentement puis il marcha jusqu’à se trouvait face au vide, il resta un moment là à simplement observer le paysage. Fabrice se mit à rire et escalada le mur pour s’asseoir pile au bord, là il observa le paysage qui s’étendait autour de lui laissant ses jambes se balançaient. C’était tout simplement magnifique. Il resta là assis à observer pendant un long moment et tout en observant il réfléchit. Qu'est-ce qui était réellement important pour lui, avait-il des rêves autres que celui de satisfaire son envie de victoire? Voulait-il simplement devenir le meilleur nageur de toute l'histoire ? Avait-il autre chose en tête... devait-il simplement vivre chaque jour comme il l'avait toujours fait ? Ou bien pouvait -il se permettre de faire des folies ? Il poussa un soupir tout en observant le vide, voler dans les airs était-il comme nager dans l'eau ?

    Il sortie de sa poche une boîte à cigare contenant trois cigares d'une excellente qualité. Il le tint simplement dans ses mains sans l'allumer, juste le tenir suffisait pour le moment à le satisfaire. Il fouilla dans sa poche et en sortie un magnifique briquet en argent. Il passa le cigare sous son nez, humant avec délice son parfum et alors que quelqu'un semblait monter sur le toit à son tour. Il alluma la seule chose capable de le calmer, en dehors de l'alcool et du sex....







Dernière édition par Fabrice Lussuria le Dim 18 Sep 2011, 1:29 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 1329
♛ Sur HHS depuis : 08/11/2010

MessageSujet: Re: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~ Sam 10 Sep 2011, 6:21 am



Fabrice & Gabrielle ♥
«Les jours heureux s'envolent et reviennent.»


(c)rg

Le son à son maximum et la piste de danse vide, à 2h du matin ? Inconcevable. Du moins pour quelqu’un comme moi, j’étais dans une des boîtes de nuits de L.A et l’ambiance était au point mort. Demain ou plutôt ce matin j’étais censé avoir cours pourtant j’étais dans l’incapacité de dormir, pourquoi ? Je ne sais pas moi-même, j’avais peut être dormis suffisamment longtemps en cours pour une nuit entière ou tout simplement parce que je pense trop. Crazy In Love retentit dans la salle je tirai mes amis par le bras et nous prîmes d’assaut la piste de danse, je ne pensais plus à rien fermant mes yeux je me laissé aller. Sur le chemin du retour l’air frais me faisait un bien fou et je repensais à ma vie jusqu’à maintenant, mes parents m’avait laissé tomber et j’avais du quitter Miami. Malgré tout je m’en suis plutôt bien sortis beaucoup mieux que certain c’est sur, la race humain aime avoir l’impression que leurs vie est minable à cause de simple futilité, la plupart des gens aime se plaindre pour qu’on les prenne en pitié, mais avec tout ça on oublie les véritables personnes qui ont des problèmes. Tout cela c’est une de mes anciennes amie qui me l’avais enseigné, elle est morte dans un accident de voiture et je me souviendrai toujours des derniers mots qu’elle m’avait dit la veille « vis chaque jours comme si c’était le dernier » Sur le moment je n’ai pas retenus désormais c’est ma philosophie de vie. A force de pensée je ne me rendis même pas compte que j’étais déjà arrivé, il devait bien être 5h30 du matin à tout cassé, en levant la tête pour apercevoir le ciel s’éclaircir j’aperçus quelqu’un sur le toit, pousser par la curiosité je décidai de monter jeter un œil. Qui sait peut être que je le connais et je n’avais toujours pas envie de dormir donc, je rentrai dans l’établissement le plus discrètement pour ne pas réveiller le vigile à l’entrée, avant d’arriver dans les bâtiments de la Popular House, je me changeai en vitesse avec un short en jean troué et un t-shirt asymétrique blanc. Je sortis délicatement puisque ma colocataire dormait encore, l’escalier m’emmena directement au toit, je vis un homme brun de dos assis sur le rebord les jambes dans le vide, il tenait un cigare dans la main je le reconnus au fur et à mesure de mes pas, Fabrice. Je m’approchai de lui avant de m’accouder au bord mur mes cheveux au vent fermant les yeux, j’adorai cette sensation j’avais l’impression de voler.

« Tu es plutôt matinal...»


--------------------------
« Tu me fais pas peur. Je fais du Cheerleading.»
Capitaine ♥️
....
you can't stop the beat of my heart ϟ
Spoiler:
 

Double compte : A. Rosalyne Stanford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Lycéen
avatar

♛ Discussions : 212
♛ Sur HHS depuis : 02/09/2011

MessageSujet: Re: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~ Dim 11 Sep 2011, 2:10 am

    Fabrice se demandait combien de temps ce calme qui s'engouffrait en lui durerait cette fois ci. Il appréciait cette paix intérieur, cette tranquillité apparente, ce vide insouciant. C'était rare qu'il se sente bien, mais là à cet instant c'était le cas. Aucune trace de sa maladie, pas le moindre signe de fatigue ou de changement d'humeur. C'était comme si le Destin se jouait de lui, attendant le pire instant pour le frapper. Qui le ferait tomber de son trône ? Serait-ce son amour pour la natation ? Ou bien tout les produits illicites et peu conseiller que les medecins lui interdissaient de prendre, comme ce cigare qu'il tenait en main ? Il observa cette chose censer être capable de le détruire et sans un mot il le lança dans le vide. Il sentait la présence de quelqu'un dans son dos, ami(e) ? Ennemi(e) ? Il ne pouvait le dire sans se retourner et n'avait aucune envie de se retourner. Il posa une fois encore son regard sur St Fondness se demandant si voler était comme nager. C'est alors qu'il aperçut enfin cette personne, elle vint s'appuyer contre le mur.

    « Tu es plutôt matinal... »

    Il esquissa un sourire, que de surprises et pour une fois c'était là une bien agréable surprise. Nous avions là la belle, mais néanmoins intelligente capitaine des cheerleaders. Il aurait pu citer toute ses qualités, mais la liste aurait été bien longue et onéreuse. Il ne répondit rien pendant l'espace d'un instant, un instant où il se contenta d'écouter le vent et leur respirations. Puis il ouvrit enfin les lèvres pour répondre simplement :

    "- On peut en dire autant pour toi.

    On pouvait se douter, malgré le fait qu'elle s'était changé que Gabrielle n'avait pas simplement passer la nuit à dormir. Alors... évaluons les possibilités : En 1 nous avions, mademoiselle la capitaine des cheerleaders batifollant avec son si populaire et charmant petit ami. Hmmm... non, ce n'était pas ça sinon Fabrice l'aurait deviné. Bien alors en 2ème possibilité, notre miss pour garder des résultats correcte avait passé sa nuit à travailler ses cours. Hmmm... là encore Fabrice en doutait fortement. Et la 3ème possibilités, la plus probable de toute et celle sur laquelle miser Fabrice....

    "- Alors, mademoiselle a fait la fête toute la nuit ?"

    Il souriait posant enfin son regard sur elle, il l'observa de haut en bas avec attention. Elle était tout à fait délicieuse, il esquissa un sourire moqueur et revint à son visage. Fabrice avait l'habitude de toujours regarder les personnes à qui il parlait cela droit dans les yeux. C'est d'ailleurs ce qu'il fit cette fois encore, sortant totalement de son "etat" de reflexion. Il trouvait amusant de voir les réactions des gens qui lui adresser la parole. Il y en avait qui rougissaient, d'autres qui detournaient le regard et puis certain plus rare prenaient l'habitude de ne pas lâcher son regard. Fabrice savait qu'ainsi il était difficile de lui mentir. Il lâcha plus par plaisanterie que par sérieux, sachant très bien ce qu'elle répondrait :

    "- Tu as fait des rencontres intéressante ? Peut-être un amant oi deux pour passer le temps ?"

    Et il insista sur son regard essayant de voir à travers ou pourquoi pas simplement de la faire rougir. Il trouvait le jeu vraiment amusant et l'envie de la voir dans cet etat était étrangement intéressant. C'était là un de ses plaisirs quotidien, un plaisir qu'il ne comprenait pas, mais qu'il appréciait. Un peu comme embêter la jeune Abigail ou encore rendre le pauvre Julian fou de jalousie. Il aimait voir les réactions, les comportements de toute ces personnes. Finalement son sourire se fit plus chaleureux et il demanda pour changer de sujet évitant ainsi les sombres chapitres de "La Jalousie de Juliane". :

    "- Pas trop fatiguer au moins ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 1329
♛ Sur HHS depuis : 08/11/2010

MessageSujet: Re: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~ Mer 21 Sep 2011, 4:27 am



Fabrice & Gabrielle ♥
«Les jours heureux s'envolent et reviennent.»


(c)rg


"- On peut en dire autant pour toi."


Je souris légèrement à cette remarque, j’avais toujours les yeux fermé voulant profiter de cette sensation de vol le plus possible, je n’étais pas devenue une voltige pour rien, le fait d’être lancé en l’air donnait l’impression de voler et c’était là mon rêve le plus cher, celui d’être dans les airs allant là ou bon me semble sans aucune contraintes. Un rêve idéaliste impossible à réaliser mais le simple fait de rêver nous donne envie d’avancer et de continuer malgré les obstacles.

"- Alors, mademoiselle a fait la fête toute la nuit ?"


J’ouvris les yeux délicatement en à observer ce qui était devant moi. La ville semblait plus belle à l’aurore. Le soleil quelque peu rosée rendait les grandes bâtisses grisonnantes un peu moins triste à observer. Revenant tout doucement à la réalité je me retournai vers Fabrice, je me rendis compte qu’il m’observait ce qui eu pour effet de me faire sourire, j’appréciai ce genre de personne. Celle avec de l’assurance et qui non pas froid aux yeux, je trouve qu’elles sont plus intéressante que celle qui font comme tout le monde, les personnes robotisés. Fabrice en réchappé avec une personnalité propre à lui-même

« -Hum oui, je n’arrivai pas à dormir… étrangement je n’ai toujours pas sommeil »

"- Tu as fait des rencontres intéressantes ? Peut-être un amant ou deux pour passer le temps ?"


Je soutenais son regard, je trouvai ses yeux incroyablement beaux et j'appréciai de pouvoir les observer en détails. J’ai toujours été fasciné par les personnes aux regards clairs avec des couleurs mélangée dans les yeux, cela donnait très souvent des résultats magnifique. Je lui souris de nouveau, il me faisait facilement rire et avec lui je pouvais me confier, je ne le connaissais pas depuis longtemps mais il était le genre de personne qui arrive à vous mettre en confiance très facilement.

"- Pas trop fatiguer au moins ?"


« Malheureusement non, aussi étrange que cela puisse paraitre, la plupart des intellos étaient de sortis ce soir et je parle bien des asociales à lunettes avec le petit morceau de sotch au milieu. Si au moins il y avait eu Denise mais même pas. La prochaine fois je demanderai à quelqu’un de m’accompagner... tu aimes faire la fête toi ? »

Je dois bien avouer que mon plus gros défaut était celui-là, ce besoin omniprésent de bouger et sortir. J’étais incapable de rester en place trop longtemps. Je continuai de soutenir son regard, je trouvai cela amusant.


--------------------------
« Tu me fais pas peur. Je fais du Cheerleading.»
Capitaine ♥️
....
you can't stop the beat of my heart ϟ
Spoiler:
 

Double compte : A. Rosalyne Stanford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Lycéen
avatar

♛ Discussions : 212
♛ Sur HHS depuis : 02/09/2011

MessageSujet: Re: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~ Mer 21 Sep 2011, 9:17 am

« - Hum oui, je n'arrivai pas à dormir... étrangement je n'ai toujours pas sommeil. »

Fabrice esquissa un petit sourire presque invisible. Pour sa part cela faisait longtemps qu'il n'avait pas passé une nuit si calme et reposante. Habituellement elle était trouble, bouillonante d'une passion et d'un désire charnel sans bornes. Mais pas cette fois, il ne se sentait pas à la hauteur. Non pas qu'il ait le moindre problème de ce côté là. Simplement était-ce là, le résultat d'une démotivation constante à participer aux événements dégénératifs et parfois illégaux qu'organisaient certains de ses "amis". Il observait toujours Gabrielle, étrangement le simple fait de poser ses yeux dans les siens éveiller en lui une profonde convoitise. Il la voulait, aussi bien pour ce qu'elle representait en tant que femme que pour donner un coup à ce Julian. Pourtant il savait que la tâche risquait d'être hardu voir impossible. Mais il se sentait bien, là, à ses côtés. C'était si rare qu'il puisse resentir ce sentiment d'exister.... il ne pouvait exprimer les emotions qui le traversaient à cet instant, tout ce qu'il pouvait faire était de rester lui même et de patienter.

« - Malheureusement non, aussi étrange que cela puisse paraitre, la plupart des intellos étaient de sortis ce soir et je parle bien des asociales à lunettes avec le morceau de scotch au milieu. Si au moins il y avait eu Denise mais même pas. La prochaine fois je demanderai à quelqu'un de m'accompagner... tu aimes faire la fête toi ? »

Il ne pu s'empêcher de rire, personnellement il appréciait les intellos même s'il avait tendance à les assimiler à des insects. Pourtant ils étaient brillants, pleins d'avenir et de rêves. Et malgré le traitement qu'on leur infligeait ils restaient toujours égal à eux même. Au fond Fabrice les admirait ub peu et une infime part de lui les jalousait. Puis lorsqu'elle fit mention de Denise il s'arrêta l'espace d'un instant de rire. Denise.... il aurait aimé la voir, depuis qu'il était là il ne l'avait pas encore croisé. À croire qu'elle tentait irrémédiablement de l'éviter, même si elle ne se rappelait peut-être pas.... C'était pour Fabrice un terrible dilemne intérieur. Il réglerait sans aucun doute le problème dans les prochains jours.

"- J'ai toujours eu une préférence pour le calme, mais si je devais être en aussi charmante compagnie je ne pourais qu'aimer."

Il avait rapproché son visage du sien tout en parlant. Sans lâcher une seconde son regard, cherchant à la voir se detourner ou au moins reculer. Il trouvait le jeu amusant, surtout qu'en France l'espace personnel d'un individu fait à peu près la longueur d'un bras. C'est d'ailleurs à cette distance qu'il lui avait toujours parler. Pourtant au Etats-Unis cet espace personnel n'était que de quelque centimètre. Mais malgré ça s'approcher si près de limites qui nous sont totalement inconnu... Pour cette fois ce fut Fabrice qui detourna le regard le premier, sans une once de comédie on pouvait voir une infime trace de rougeur sur son visage. Il refixa tout son corps, toute son attention à la contemplation essayant de relancer la conversation.

"- Tu crois en la magie ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 1329
♛ Sur HHS depuis : 08/11/2010

MessageSujet: Re: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~ Lun 14 Nov 2011, 9:34 am

Fabrice & Gabrielle ♥
«Les jours heureux s'envolent et reviennent.»


(c)rg


"- Tu crois en la magie ?"

Je tournai ma tête en direction du vide, la magie ? Peut être bien. Qui n’a pas déjà rêvé de lire dans les pensées ou de s’envoler dans les airs ? Moi la première. J’appréciai discuté avec Fabrice il posait toujours des questions pleine de sens qui nous forçait à réfléchir, c’était toujours intéressant d’y répondre. Je me redressai et me trouvai désormais debout au bord du vide écartant les bras comme si j’allais m’envoler, dieu sait à qu’elle point j’aurais apprécié. Je fermai les yeux basculant ma tête en arrière l’espace d’un instant, je ne pensai plus à rien mon esprit était vide. Ce n’est que quelques instants plus tard que je rouvris les yeux.

« Sûrement, sans elle je ne serai pas là ou j’en suis aujourd’hui »


Je sentais mon cœur battre la chamade, le pauvre déjà qu’il était sensible voilà que je le titillais en étant au bord du vide. Je souris légèrement devant ma folie et finit par m’accroupir me retournant vers Fabrice, je respirai un grand coup pour me calmer .

« Si elle n’existait pas je ne serai peut être jamais devenue cheerleader et je n’aurai jamais connue la sensation de voler. »


La hauteur ne me faisait pas peur bien au contraire.

« La magie existe-t-elle pour toi ? »


A mon sens la magie n’est qu’une question de croyance et de rêve. J’observais de nouveau Fabrice, ce n’est pas que j’aimais mettre les gens mal à l’aise mais cela m’amuser d’observer la population, de voir leurs réaction de les imaginer dans un autre contexte, drôle d’occupation non ?

« Il n’y a pas de magie sans rêve »


Je me mis ma main sur mon cœur, celui-ci n’avait pas l’air de vouloir m’écouter et il continuait à battre plus vite que la normale je soupirai légèrement et me promis de retourner à un cours de respiration malgré que je ne pouvais pas voir la prof en peinture.

« Il est amusant d’observer les gens tu ne trouves pas ? »

Spoiler:
 

--------------------------
« Tu me fais pas peur. Je fais du Cheerleading.»
Capitaine ♥️
....
you can't stop the beat of my heart ϟ
Spoiler:
 

Double compte : A. Rosalyne Stanford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Lycéen
avatar

♛ Discussions : 212
♛ Sur HHS depuis : 02/09/2011

MessageSujet: Re: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~ Mer 23 Nov 2011, 2:53 am

« Sûrement, sans elle je ne serai pas là ou j’en suis aujourd’hui »

Son geste n'inquièta pas un seul instant Fabrice qui savait pertinamment qu'elle n'était pas assez folle pour sauter dans le vide. C'était l'une de ces rares personnes qui savaient réellement profiter de son existence. Encore une de ses qualités
qui plaisait tant à Fabrice, il l'observa écarter les bras comme si elle s'apprétait à s'envoler. Elle finit bien heureusement par s'accroupir, au fond peut-être s'était il un peu inquiéter. Après tout un accident arrivait si facilement et ne prévenait pas avant de frapper. Elle poursuivit ce qui semblait être sa réponse :

« Si elle n’existait pas je ne serai peut être jamais devenue cheerleader et je n’aurai jamais connue la sensation de voler. »

Fabrice s'assit à côté d'elle l'observant toujours, il aimait lui parler, son regard, sa voix. Sa présente éait d'une certaine façon très chaleureuse, si bien que Fabrice se demandait parfois s'il cherchait réellement à s'emparer de son coeur ou s'il aimait simplement sa présence. Elle avait une telle joie de vivre, des rêves.... tout ce dont il avait besoin pour le moment. Une personne pleine d'énergie et de joie de vivre, c'était le seul ingrédient dont il avait besoin pour goûter à ce que les gens appelait bonheur. Une simple et banale discussion qui pourtant lui donnait une raison supplémentaire à vivre chaque jour avec le sourire.

« La magie existe-t-elle pour toi ? »

Elle l'observa de nouveau ce qui n'embêter pas Fabrice qui avait l'habitude de faire la même chose. Peut-être même était il plus gênant pour les autres de resentir son regard que celui de la charmante Gabrielle. Il attrapa son propre menton et tel le penseur se mit à réfléchir à cette question avant de répondre :

"- La magie est quelque chose que l'on construit sois même, avec un peu d'amour et de volonté."

Oui, les miracles ne se font pas tout seul.

« Il n’y a pas de magie sans rêve »

Tout en inspirant un grand coup il lui répondit

"Les rêves sont constitués de magie..."

De l'air frais, il en avait bien besoin. Il y avait parfois des moment où il se sentait totalement pris au piège et où seul une bonne dose d'air lui faisait du bien. Fabrice remarqua qu'elle mettait sa main sur le coeur, est-ce qu'elle allait bien ?

« Il est amusant d’observer les gens tu ne trouves pas ? »

Il pencha la tête, hocha la tête et se mit à rire.

"- D'une certaine façon observer les gens me rassure... ce n'est lorsque je les vois, je les entends que j'ai réellement l'impression de vivre. Mais sans doute est-ce aussi amusant, ça doit avoir son intérêt..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 1329
♛ Sur HHS depuis : 08/11/2010

MessageSujet: Re: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~ Dim 27 Nov 2011, 6:04 am

Fabrice & Gabrielle ♥
«Les jours heureux s'envolent et reviennent.»


(c)rg

"- D'une certaine façon observer les gens me rassure... ce n'est lorsque je les vois, je les entends que j'ai réellement l'impression de vivre. Mais sans doute est-ce aussi amusant, ça doit avoir son intérêt..."

Je basculai ma tête en arrière laissant voler mes cheveux au gré du vent observer le monde était une chose passionnante il avait été conçue de telle façon qu’il était impossible de s’ennuyer. Tant de chose le guidait à commencer par les hommes, leur folies permettait d’agrémenter le journal quotidien et l’argent créée de leur main guidait désormais notre monde à leur dépend.

« Parfois quand tu t’arrêtes sur un banc dans la rue et que tu observes le comportement des gens tu te rends compte à quel points le monde est différent que se soit par leur physique ou dans leur manière d’agir. Il est agréable de voir et d’apprendre des autres »


Je balançai désormais mes jambes dans le vide en fixant l’horizon je ne connaissais pas Fabrice depuis longtemps pourtant sa présence seule m’apaisait il ne jugeait pas les autres et était très ouvert d’esprit à le regarder de plus près je pouvais deviner que malgré son jeune âge sa vie avait été très mouvementé.

« Au faites j’ai appris que tu avais eu un parrain, je n’ai toujours pas de protégé je me demande ce que ça fait … »

Je me demande comment agirai celui-ci. Serait-il un intello ? Une personne calme ? Ou au contraire un véritable démon dans l’âme ? Cette pensée la fit sourire l’avenir seule le lui dira après tout. Je mit mes jambes en tailleur en commençant à chantonner légèrement décidément aujourd’hui je possédait une sacré bougeotte.

--------------------------
« Tu me fais pas peur. Je fais du Cheerleading.»
Capitaine ♥️
....
you can't stop the beat of my heart ϟ
Spoiler:
 

Double compte : A. Rosalyne Stanford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Lycéen
avatar

♛ Discussions : 212
♛ Sur HHS depuis : 02/09/2011

MessageSujet: Re: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~ Sam 03 Déc 2011, 12:06 am



« Parfois quand tu t’arrêtes sur un banc dans la rue et que tu observes le comportement des gens tu te rends compte à quel points le monde est différent que se soit par leur physique ou dans leur manière d’agir. Il est agréable de voir et d’apprendre des autres »

Fabrice finit par s'asseoir à côté d'elle, cétait tout à fait ça en y ajoutant son envie grandissante de simplement ressentir la vie autour de lui. Il observa le paysage qui s'étendait devant lui, au fond chaque élément du grand décor de la vie avait une importance capital à notre évolution. Un monde composer d'une multitude de choses, certaine vivantes comme nous, d'autres créer de nos mains, d'autres encore simplement présente pour le plaisir des yeux. Gabrielle devait être un croissement des trois, humanité, beauté et pourtant ce quelque chose qui la rattache à tout et dont le mot échappait à Fabrice.

« Au faites j’ai appris que tu avais eu un parrain, je n’ai toujours pas de protégé je me demande ce que ça fait … »

Fabrice attrapa son genoux et y posa son menton l'entourant de ses bras. Oui, il avait eu un parrain, un type tout ce qu'il y a de moins sympa et pour cause, c'était le siiii jaloux petit ami de Gabrielle. Un homme peu sympathique mais tellement amusant à voir se comporter. Fabrice ne pu retenir un petit rire en pensant à ça.

"-Tu peux me croire ce n'est pas la joie, tu devrais profiter de tes instants de liberté car lorsqu'il arrivera... tu regrettera le temps où tu n'avais aucun protégé."

Il sortit une cigarette de sa poche, l'alluma rapidement avec son briquet et fixa toute son attention sur sa montre. Il n'avait aucune envie d'aller en cours, encore moins envie de faire la fête et étudier seul lui paraissait être une mauvaise idée. Il sortit dans portable pour voir s'il n'avait pas reçu un message, peut-être aurait il du boulot pour la journée. Mais rien, pas une séance de photo, aucun tournage, rien de rien. Il s'étira relâchant ses jambes dans le vide et eut une soudaine envie de se promener, quelque part, n'importe où.

"- Je crois que je vais y aller, j'ai bien envie de... jouer au bowling !"

Un large sourire aux lèvres, oui du bowling pour se detendre et s'amuser. Il ne lui rester plus qu'à trouver quelque joueur supplémentaire et ils iraient tous faire une partie de gré ou de force ahah.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Lycéenne
avatar

♛ Discussions : 74
♛ Sur HHS depuis : 10/09/2011

MessageSujet: Re: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~ Mer 15 Fév 2012, 12:26 pm

* Mode Brune * Désolé du retard je n'avais pas vue --' Je pense que continuer au bowling est une très bonne idée ! *Fin mode brune *

--------------------------
« Les femmes sont des êtres totalement sans défense. Jusqu'à ce que leur vernis à ongle soit sec. »


Double compte : S. Gabrielle Weaver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé ϟ


MessageSujet: Re: Les jours heureux s'envolent et reviennent ~

Revenir en haut Aller en bas
 

Les jours heureux s'envolent et reviennent ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Wouyyyyyyy Le premier ministre Bellerive ''heureux'' de l'issue des élections
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [commentaires]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le toit-