Salut jeune étudiant insouciant! Tu viens d'arriver à St Fondness, le lycée le plus select d'Hollywood. Tu veux nous rejoindre? Tu te sens d'attaque? Je te préviens juste: Crack Shot Girl est aux aguets et tu ferais mieux de faire attention a ce que tu fais! Elle surveille tes moindres faits et gestes! Au programme: Soirées, sex, cuites, amour, haine, et du travail... un peu! N'hésite plus! Nous t'attendons!



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité ! Le forum n'attend plus que toi alors n’hésite pas à t'inscrire ! Et si tu doutes encore pourquoi ne pas discuter de l'ambiance avec nos membres ? Peut être arriveront-ils à te convaincre ;) PRENEZ EN PRIORITÉ DES AVATARS MASCULINS ! Nos pauvres hommes sont malheureusement en voit de disparition !

Partagez | 
 

 Casey oh jolie Casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 7
♛ Sur HHS depuis : 18/11/2011

MessageSujet: Casey oh jolie Casey Ven 18 Nov 2011, 2:50 am



Casey Parker


© crédit


Student card

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

21 ans ♛ 16 Janvier 1990♛ Americaine ♛ Heterosexuelle ♛ Célibataire ♛KAPPA ♛ Spencer Grammer ♛ Université

Who are you ?

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

[justify][color=#838383]Chapitre 1


James, 25 ans, se dirigeait vers l’aéroport. Le jeune homme venait de passer quatre semaines merveilleuses aux côtés de la femme la plus extraordinaire qu’il soit, d’après lui : Marina Lola Casillas. Tous deux employés dans la même entreprise et pourtant à des milliers de kilomètres l’un de l’autre. L’un travaillait pour la société implantée en Grèce alors que l’autre se trouvait aux Etat-Unis, à New York. Cette simple collaboration qui se terminait sur l’amour de toute une vie à les entendre parler. Je vous vois déjà vous dire qu'il est impossible d'aimer, de tomber amoureux en quatre petites semaines, pourtant Marina y croyait dur comme fer.

25 avril 1985. Le jour du départ.

Marina insistait pour le conduire à l’aéroport. Ils savaient pourtant qu’ils ne se reverraient plus et que des adieux ne seraient pas des plus faciles, mais elle y tenait et il ne voulait rien lui refuser, évidemment. Lui ne pouvant quitter sa Grèce natale, et elle avec des parents bien trop stricts pour accepter que leur fille joue sa carrière pour une amourette de quelques jours. Pourtant, l'envie de retourner s'installer en Espagne ne lui manquait pas. Cette dernière nuit, James a pris la décision de lui écrire une lettre, pour partir avec une note de vérité, pour qu’elle sache qui il est vraiment. Arrivés à l’aéroport, il décide de lui donner celle-ci mais il lui demande de ne pas l’ouvrir, pas avant d’être rentrée et seule. James se dirige ensuite vers l’enregistrement des bagages et c’est, les mains tremblantes, le moment que Marina choisit pour ouvrir cette lettre, trop impatiente comme toujours.

Mon amour,
Est-ce exagéré de t'appeler comme ça après si peu de temps? Surement pas et pourtant je m'en veux de le faire... Je ne pouvais partir en te laissant dans l'ignorance. Je t'en supplie, ne me déteste pas de t'avoir mentit. Je le fais pour toi. Cela fait quatre semaines maintenant que tu penses avoir devant toi un jeune homme, célibataire, vivant encore chez ses parents, qui n'a jamais aimé personne d'autre que toi. Pas de cette façon en tout cas ... J'aimerais te dire qu'il s'agit de la vérité, mais la vérité est loin de là. Je suis marié, du moins je l'étais. Ne ferme pas la lettre, je t'en prie, continue ... J'ai rencontré Theodora à mes 16 ans et nous ne nous sommes plus quittés. A 20 ans, nous étions mariés et épanouis. A 23 ans, elle m'abandonnait, moi et notre petite fille, poussant son dernier souffle en lui donnant la vie. Theodora, comme sa mère. Dans mes souvenirs les plus lointains, j'ai toujours affirmé que ma fille porterait le nom de ma grand-mère, la plus belle et douce des femmes « Deliah » mais Theodora, c'est bien aussi. Et c'était son prénom, sa dernière volonté. Je t'ai mentit et je m'en veux. Tu dois comprendre maintenant pourquoi je ne peux quitter la Grèce, pourquoi je ne peux séparer Theodora de sa famille. Elle n'aura jamais de mère, je ne peux pas la séparer de toutes ces personnes qui tiennent à elle et veillent chaque jour comme des anges gardiens. Mais je t'aime, crois mois. J'ai été sincère, à chaque mots prononcés, chaque je t'aime, je le pensais. Je t'aime d'une toute autre manière dont j'ai aimé Theo et tu comprends peut-être pourquoi je m'en veux de le faire à présent. A chaque « Je t'aime », j'ai l'impression de la trahir. J'espère que tu trouveras un homme qui te rendra heureux comme, je l'espère, je l'ai fait pendant ce court instant. Je ne reviendrai pas, ma vie est là-bas mais tu gardes désormais une partie de moi ici.

James.


Les yeux humides, elle refermait cette lettre, compatissante. Est-ce qu’elle lui en voulait ? Surement pas, elle l’aimait bien trop pour cela. Elle se demandait simplement pourquoi il ne lui avait pas fait confiance plus tôt, puisque cette histoire ne changeait rien à ce qu’elle ressentait pour lui. James revient alors vers elle, comprenant que la patience n’était pas sa meilleure amie. Marina se contente de plonger dans ses bras et de l’étreindre, le suppliant de rester une seule semaine de plus. Une semaine ou elle pourrait découvrir qui il est vraiment. Mais sa fille l’attend, depuis quatre trop longues semaines déjà et elle n’insistera pas. Elle voit dans son regard qu’il ne ment pas : il ne reviendra pas. Après tout, ne dit-on pas « loin des yeux, loin du cœur » ? Andrea y croit dur comme faire, se dit que dans quelques mois, quelques années peut-être, leur histoire sera un vague souvenir d’un bon moment partagé. Marina, elle, affirme qu’elle sera toujours liée à lui, qu’il sera toujours l’unique à ses yeux. Peu importe lequel à raison ou tord : c’est l’heure. James pose ses lèvres pour la dernière fois sur les siennes et fini par passer la porte d’embarquement sans se retourner.


Chapitre 2 Patience annonce son arrivée

Des nausées matinales, des vertiges et 1 kilo de prit. Un kilo ce n'est rien ... Mais Marina ne pouvait nier les autres signes qui se manifestaient. Elle ne fait pas confiance en ces tests de grossesse pharmaceutique alors immédiatement, elle prend rendez-vous chez son gynécologue qui la place l'après-midi même, grâce à un désistement. Elle a envie d'y croire et en même temps, peur de cette révélation mais Marina s'interdit de se faire des films, dans 4 heures, elle sait qu'elle sera fixée. Le temps passe et elle se retrouve enfin allongée, du gel rafraichissant sur le ventre. « Là, c'est son cœur » Elle entend ces battements et rit, tout en laissant ses larmes s'échapper. Elle voit déjà ses parents lui dire qu'elle met sa carrière en danger mais elle n'en a que faire et ne peut s'empêcher de sourire. La gynécologue lui annonçait alors qu'elle était de dix semaines, ce qui lui laissait deux semaines pour décider de le garder ou non. Malgré la distance et les complications en vues, sa décision était pourtant déjà prise : Ce bébé, c'était un bout d'elle et un bout de lui, c'était la preuve de ces quatre semaines de bonheur et elle le voulait.

Marina lui annonce l'arrivée de Casey.

James se retrouvait partagé, tiraillé entre deux vies, l'une à l'opposé de l'autre. Theodora était toute sa vie, il ne pouvait la séparer de ses grands-parents, des sœurs de sa mère qui veillent sur elles chaque jour. James ne voulait pourtant pas non plus privé cet enfant qui venait d'arriver d'un père. Concrètement, il ne pouvait pas ramener la mère de Theo, alors qu'il avait encore le pouvoir de donner un père à Casey. James se reprochait à présent cette histoire, d'être tombé sous le charme de Marina... il avait tout gâché encore une fois. Marina avait attendu l'accouchement pour lui annoncer de vive voie l'arrivée de Casey. Elle disait lui avoir envoyé une lettre avec des échographies il y a quatre mois, mais il n'avait pourtant rien reçu.

James décidait de rester en Grèce pour s'occuper de sa première fille et ce pendant quatre ans. Quatre années ou il se contentera de rendre visite une fois à Casey, recevant chaque mois des photos d'elle pour suivre son évolution. Même s'il s'en voulait de ne pas être aux côtés de cette petite princesse, il se confortait dans l'idée qu'il faisait ce qu'il fallait pour Theo.

Chapitre 3


Au bout de quatre ans, c'est ses valises bouclées qu’il viendra s’installer à Los Angeles, dévasté. Dévasté par le décès de sa petite fille, Theo, suite à un accident de voiture. Il s’installe alors avec Marina et Casey et jure de rattraper le temps perdu avec elles. Si seulement elle avait su… Jamais Marina n’aurait pleuré sa présence sur le continent américain.

Cher journal,
Aujourd’hui j’ai 12 ans, c’est mon anniversaire et maman m’a préparé une fête avec les copines. Elle croit que je ne le sais pas, elle veut vraiment me faire une surprise, alors je ne dis rien mais les filles m’ont dit qu’elles venaient à la maison aujourd’hui pour ma fête. Hier soir, je l’ai encore entendue pleurer, crier aussi. Papa continue de la frapper et de m’enfermer pour que je ne le vois pas, mais je l’entends et je sais ce qu’il lui fait. Maman est toujours blessée et elle me dit qu’elle tombe souvent et que je ne dois pas m’en faire mais elle ment. Je le sais, parce qu’elle crie et parce que papa m’a frappé moi aussi il y a pas longtemps. Je lui ai juste demandé pour m’inscrire à l’agence au bout de la rue. J’aimerais tellement être mannequin ! Défiler avec de magnifiques robes et être prise en photo. Il m’a dit que c’était un métier de sa**pe. D’habitude, il ne prononce pas un seul grossier mot devant moi et je ne sais pas pourquoi il dit ça. C’est un métier de princesse. Il m’a donné plusieurs coups dans le ventre et au visage et puis, il s’est mis a pleuré. Il m’a demandé de garder son secret et de dire à maman que j’étais tombé dans les escaliers. Il a juré que plus jamais ça n’arriverait si je ne parlais plus de l’agence et je le crois, parce qu’il ne m’a jamais rien fait à moi. Mais je sais qu’il fait la même chose à maman, tout le temps. Charlotte m’a dit que je devais aller voir la police, qu’il va aller en prison et que ma maman sera tranquille. Elle est folle ! Je descends, papa m’appelle, on doit aller faire les courses, même si je sais que c’est pour la surprise. Je te raconterai ce soir.

C’était comme cela depuis le début. James s’était montré doux et tendre, tel qu’elle l’avait aimé, pendant à peu près six mois. Ensuite, il était devenu violent. Au début, Marina avait eu pitié de lui, avait pensé que tout cela venait du choix d’avoir perdu sa femme mais aussi sa fille. Tout allait rentrer dans l’ordre rapidement. Sauf que les choses n’avaient jamais changées, elles s’étaient même empirées. Pendant deux ans, elle avait eu du répit, puisqu’il s’était installé à 750 km de Los Angeles pour son travail, se contentant de revenir les weekends, du moins quand il en avait le temps. Encore une fois, Marina avait décidé de ne rien dire, espérant qu’à son retour, il se serait apaisé. Ce qui ne fut pas le cas. Malgré les coups, elle ne pouvait se retourner contre lui parce qu’elle savait à quel point Casey tenait à son papa et inversement. Au moins, il n’avait jamais porté la main sur sa fille et elle savait qu’il ne le ferait pas. Casey était sa princesse, son petit trésor et son unique raison de vivre comme il le disait souvent. Si elle savait que son unique certitude était elle même fausse... James tiendra pourtant sa promesse auprès de sa fille. Durant de longs mois, il va s'en vouloir à mort d'avoir osé mettre la main sur elle et jamais il ne recommencera. Cette colère contre lui même, c'est une nouvelle fois Marina qui va la subir, sans réellement comprendre pourquoi il devenait encore plus violent. Elle ne cherchait simplement pas à le comprendre, parce qu'il n'y avait aucune explication selon elle. D'après Marina, son James, celui qu'elle avait aimé, était décédé le même jour que sa fille, Théo, qui était d'après elle l'élément déclencheur de ce comportement.

Chapitre 4


Les années passent et peu de chose changent. Casey se voit forcée de renoncer à son rêve de devenir mannequin et lorsqu’elle finit ses études secondaires, elle est toujours aussi perdue quant à son avenir. Si sa mère l’encourage vivement à s’inscrire à Fordham ou NYU, elle n’en a pas la moindre envie. Son été, c’est à l’ hopital qu’elle le passe, en tant qu’étudiante pour se faire un peu d’argent. Si à la base elle ne devait que vendre les souvenirs à la boutique, elle s’intéresse vivement aux patients, notamment aux enfants et essaye d’en apprendre le plus, aidant souvent Maxime à les nourrir et en prendre soin. Après de longues discutions avec son patron, il accepte de l’engager à mi-temps, ce qui la ravit. Bien sûr, Patienc est bien consciente qu’elle devra faire autre chose de sa vie, qu’elle ne peut pas s’en sortir avec un mi-temps, mais elle préfère ne pas se poser de questions à cet instant.

Six mois plus tard, c’est sa vie qui bascule au complet, ainsi que celle de toute sa famille. De nouveaux cris, pour ne pas dire des hurlements, venant de la cuisine et pour la première fois, elle décide de s’interposer. Si jusqu’ici la peur l’en avait empêché, elle n’en peut plus d’entendre les coups de son père et de voir sa mère si vulnérable, pitoyable et apeurée face à cet homme. Lorsqu’elle pénètre dans la pièce, sa mère est déjà étalée au sol, inerte, alors que son père lui hurle de remonter. La peur derrière elle, ou du moins l’adrénaline prenant le dessus, elle lui fait pourtant face et lorsqu’il lève la main, c’est elle qui lui porte le premier coup. Le seul, l’ultime. james bascule en arrière et le meuble de cuisine joue son rôle, lui brisant la nuque. Sous le choc, Casey comprend pourtant tout de suite que tout est fini. Après plus d’une heure sans le moindre geste à observer la scène, elle se ressaisit enfin. Elle sait que sa mère a besoin de secours et qu’elle a sans doute déjà perdu beaucoup de temps. Pourtant, elle ne peut non plus risquer sa vie, finir en prison pour lui parce que malgré le choc, malgré l’amour qu’elle lui portait, elle ne peut s’empêcher de se sentir soulagée, pour sa mère. Après ce long moment d’incompréhension et de panique, elle finit par appelé les secours.

« Heure du décès : 13h00 approximativement ». 13h17 exactement, mais ça, Casey était l’unique personne à le savoir. Son père avait subi un coup du lapin, une morte brute, sans souffrance… ce qui ne changeait rien au fait : elle venait de le tuer. L’unique fois ou elle avait osé s’interposer, elle avait fait preuve de courage et se retrouvait avec un meurtre sur la conscience pour le restant de sa vie. Mais pas avec une étiquette de meurtrière, ça elle le refusait, elle refusait de gâcher sa vie pour lui, il en avait fait bien assez en la privant de son rêve de mannequin.

« Je vous le répète, je suis sortie faire des courses et quand je suis rentrée, je les ai trouvé tous les deux allongés dans la cuisine ! Il l’a toujours frappé, elle a surement du chercher à se protéger.»
« Êtes-vous consciente d’accuser votre mère de l'avoir tué ? »

« C’était un accident. C’était la meilleure chose qu’il pouvait lui arrivé, mais c’était un accident. Ma mère ne lui aurait jamais rien fait, même s’il le méritait. »

« C’était de la légitime défense, j’en conviens. Merci mademoiselle ».


Chapitre 5


Trois mois de calme plat et pourtant d’inquiètude pour sa mère toujours hospitalisée.Un jour de visite,sa mere lui avoua que James n était pas son pere biologique.Casey eut l impression de se prendre une claque.Sa mère rajouta qu il y avait un carton dans sa chambre,avec toutes les informations.Patience rentra chez elle avec l impression d etre trahie.Elle trouva le fameux carton et y découvrit des photos,des lettres,même l acte d un test d ADN.Le lendemain elle appela la chambre de sa mère pour qu elles en parlent ensemble mais pas de réponse? Deux jours après on finit par lui annoncer que plus jamais elle ne parlerait, que son cerveau ne recevait plus aucune information. Sa mère était un légume, branché à des machines, à cause de lui. Aussi atroce que ce soit, elle ne pouvait s’empêcher d’être fière du prix qu’il avait payé pour ce qu’il lui avait fait subir. Après tout, lui avait eu la chance de ne pas souffrir alors que Marina avait encaissé des coups tant d’années. Et maintenant qu’elle était libre de vivre sa vie, elle n’en avait plus les capacités physiques ni mentales. A force de répéter à tout le monde ce qui c’était passé, elle commençait presque à y croire, à se sentir moins coupable. Sa vie reprenait doucement un sens, même si elle n’avait plus personne.

La voici maintenant à l'Université,elle à "oublié" le passer. Elle est étudiante en Droit et gere sa vie comme elle l'entend

Behind the scene

[size=12]♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


ϟ Prénom/Pseudo :
Lola
ϟ Age :
20 ans
ϟ Comment as-tu connu le forum ?
Google
ϟ Comment le trouve tu ?
Super
ϟ Doubles comptes ? {Si oui, qui ?)
Non
ϟ Ton perso est -il un PV, un scénario ou un inventé ?
Inventé
ϟ Code:
[spoiler]Okay By Gaby/spoiler]







Dernière édition par Casey Parker le Ven 18 Nov 2011, 9:41 am, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 624
♛ Sur HHS depuis : 26/03/2011

MessageSujet: Re: Casey oh jolie Casey Ven 18 Nov 2011, 5:13 am

Spencer Grammer trop bon choix d'avatar!!
Bienvenuuuuue ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 1329
♛ Sur HHS depuis : 08/11/2010

MessageSujet: Re: Casey oh jolie Casey Ven 18 Nov 2011, 5:39 am

Bienvenue parmi nous ! Je te remercie de ton inscription est je te souhaite bonne chance pour ta fiche ! Au passage très bon choix d'avatar ♥

--------------------------
« Tu me fais pas peur. Je fais du Cheerleading.»
Capitaine ♥️
....
you can't stop the beat of my heart ϟ
Spoiler:
 

Double compte : A. Rosalyne Stanford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 718
♛ Sur HHS depuis : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Casey oh jolie Casey Ven 18 Nov 2011, 5:55 am

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 7
♛ Sur HHS depuis : 18/11/2011

MessageSujet: Re: Casey oh jolie Casey Ven 18 Nov 2011, 7:35 am

Merci beaucoup =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 1349
♛ Sur HHS depuis : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Casey oh jolie Casey Ven 18 Nov 2011, 8:54 am

Bienvenue à toi ! J'espère que tu te plairas parmi nous et je salue ton choix de prénom : Casey, j'adore tout simplement ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 7
♛ Sur HHS depuis : 18/11/2011

MessageSujet: Re: Casey oh jolie Casey Ven 18 Nov 2011, 9:42 am

Fiche Terminée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 1329
♛ Sur HHS depuis : 08/11/2010

MessageSujet: Re: Casey oh jolie Casey Ven 18 Nov 2011, 11:24 am

Tu es validée tu peux dès à présent poster ta fiche de liens et de topic :)

--------------------------
« Tu me fais pas peur. Je fais du Cheerleading.»
Capitaine ♥️
....
you can't stop the beat of my heart ϟ
Spoiler:
 

Double compte : A. Rosalyne Stanford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


☮ Universitaire
avatar

♛ Discussions : 7
♛ Sur HHS depuis : 18/11/2011

MessageSujet: Re: Casey oh jolie Casey Sam 19 Nov 2011, 1:26 am

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé ϟ


MessageSujet: Re: Casey oh jolie Casey

Revenir en haut Aller en bas
 

Casey oh jolie Casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ✛ (M/LIBRE) Simon Lebon feat Dillon Casey
» CASEY MOORE ◈ I love you more than beans and rice.
» myrtille , jolie petite caniche noire 2 ans ( thiernay 58)
» Pour la jolie et rebelle Jade Campbell
» Premier Entraînement[Pv Jolie Papillon][Fini]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THE SECOND TIME :: " ❥ Le tapis roulant c'est à droite ! " :: Dossier validés-